Bonds that will forever go beyond time.

R E S H E F

AVANT PROPOS: Quand on parle de Pegasus, on touche d’abord bien toujours à une clès particulière de la saga YGO. Aussi je me sent obligé d’émettre un avertissement quant à la question de continuité de la série émise en fin d’article. C’est un sujet très controversé parmis les fans. Voici donc tout d’abord une série de liens, les plus sérieux à mon goût, que vous ne pourrez jamais lire dans la communauté YGO mondiale occidentale. Maintenant, c’est vous de réfléchir à votre propre YGO.

http://arynis.livejournal.com/32379.html (la Création de Magic & Wizards par Arynis)

http://arynis.livejournal.com/6941.html (la Timeline de YGO centrée sur Pegasus par Arynis)

De toutes les apparitions de Pegasus dans la saga YGO, nul doute que sa plus classieuse et badass restera sans conteste son rôle de grand méchant sous le titre de Sol Chevalsky, dont le nom de Taiyō Tenma 天馬太陽 dans la version originale n’est pas sans rappeler celui de ses deux fils adoptifs: Gekkō 天馬月行 et Yakō Tenma 天馬夜行 dans YGOR. Sachant que cette identité alternative est le résultat d’une prise de contrôle même de l’esprit de Pegasus par une entitée maléfique, et non une tactique personnelle, ce nom de Tenma doit donc fortement être encré dans la chair de cet homme malheureux clès de voute de la saga. Et encore plus profondément, comment expliquer que ce patronyme iconique apparaisse dans dans un futur alternatif où le créateur de Magic & Wizards devrait pourtant être mort dans son royaume du duel?

Voici aujourd’hui l’histoire de Taiyō Tenma et son divin manipulateur…

fanart 天馬兄弟 by 兜羅 PIXIV id=166748

Non, ce nouveau spin-off n’est pas un nouveau manga (malheureusement), ou encore un épisode OAV alternatif (et quel dommage), mais bien le fil scénaristique du fantastique jeu vidéo RPG portable Yu-Gi-Oh! Duel Monsters 8: Reshef of Destruction 遊戯王デュエルモンスターズ8 ~破滅の大邪神, sortit en 2003 au japon sur GBA (et en 2004 en france). Pour en revenir au nom de Tenma 天馬, il s’agit en fait d’une lecture purement japonaise du nom « Pegasus », n’apparaissant pourtant seulement dans YGO!R avec ses deux fils adoptifs. Si dans le jeu ce n’est qu’une forme de dissimulation, il rappelle quand même directement les deux frères, n’étant pourtant officiellement reconnus comme existants que dans la ligne temporelle de la continuité du manga, c’est à dire celle suivant la mort de Pegasus, la saga YGO se scindant en deux futurs alternatifs à cet évènement: le manga où il meurt lorsque Bakura lui arrache son oeil Millénaire, et l’animé où il survit et change de ce fait le futur entier par rapport aux évènements du manga. C’est un peu la conception même de ce qu’est le futur en soi: un infini de possibilités de déroulements différents pour chaque choix réalisé dans chaque existence. Ici, c’est dans le futur version animé que nous nous situons. Futur dans lequel Pegasus survit après s’être fait énucléé par Bakura et porte alors un cache oeil, et dans lequel Rebecca est comme dans l’animé une amie du Yugi-gang  (seul son grand-père est ami de Sugoroku dans le manga).

Dans cet épisode particulier, du même genre que l’ARC filler Noah de l’animé DM, Taiyō Tenma intervient donc lors du Battle City dans lequel il se cache derrière un complot visant à la disparition des objets Millénaires et des trois cartes de Dieux Egyptiens dans le but de réanimer un étrange pouvoir obscure. Ce pouvoir, il s’agit d’un quatrième Dieu Egyptien dénommé RESHEF, emprisonné depuis des Millénaires et ayant pris posséssion de Pegasus lui-même, afin de lui faire briser le sceau. Ce dieu dit le Destructeur dans le jeu vidéo, apparait aussi dans le jeu de carte Magic & Wizards sous le nom de Reshef the Dark Being comme carte monstre rituel associé à la carte du Rituel Final des Anciens. Symbole de son pouvoir destructeur, les trois Dieux Egyptien RA, OSIRIS et l’OBELISQUE apparaissent d’ailleur absorber  en trois orbes dans les mains de RESHEF. Décrit comme un être obscure, il est tout aussi curieux de voir qu’il s’agit en fait d’un être de lumière. Tout cela remonte aux origines même du dieu ayant servit de modèle à ce personnage intriguant de la saga…

 

RESHEF, ou Resheph / Reshep/ Rasap, est un dieu égyptien (à l’origine Syrien) de la guerre (associé à Montu, le dieu à tête de boeuf) trouvant sa source dans le pays de Canaan, le nom biblique du fils du seconf fils de Noé, donné à cette région du Proche Orient aujourd’hui Palestine et régions alentours. Il fait aussi partie d’un triade composée de son épouse Qetesh, déesse du plaisir (sexuel) et de leur fils Min, dieu de la fertilité, tout trois instaurés comme de nombreux autres dieux au cours de la dix-huitième Dynastie Egyptienne. La lance qu’il porte dans ses représentations Egyptiennes est quant à elle synonyme de sa maitrise des éléments tempériques, et pour en revenir à son élément dans M&W, il faut savoir qu’il s’agit d’un dieu associé à la lumière, où cette dernière peut aussi se transformer en flammes, comme décrites dans la Bible Hébraique. En hebreu, son nom veut d’ailleur dire « le Ravageur ». Dans YGO, son apparence est plutôt celle d’une machine de guerre antiques couleur de bronze cramé. Un design carrément steampunk. En ce qui concerne la carte Rituel des Anciens, [SPOILER] celle-ci est en fait l’illustration même de la scène de sa libération par Pegasus possédé, avant intervention du Yugi-gang pour vaincre  le dieu destructeur et le renvoyer dans le néant. Un acte necessitant alors le sacrifice de Pegasus même, en qui après l’avoir manipulé tout le long du jeu, RESHEF trouve un receptacle parfait pour survivre à sa défaite. Le créateur de M&W accorde alors aux héros la funeste mission de le « sceller définitivement », enfermant alors Pegasus et RESHEF ensemble à tout jamais dans les ténèbres. La mort quoi. Game Over. [Fin SPOILER]

Chose intêressante dans cette scène, c’est cette stèle de pierre sur laquelle RESHEF était enfermé: le même type de stèle  sur lesquelles étaient enfermés les KA dans l’égypte antique YGOesque, avant d’être utilisés pour combattre via les objets Millénaires. Il s’agit de la première stèle de ce type connue à encore exister à l’époque contemporaine de YGO… En effet, on decouvrira quelques années plus tard dans des ruines greco-romaines la stèle de pierre du Rainbow Dragon (épisodes 127-128 de GX), que Pegasus lui-même décryptera pour finaliser le fameux dragon meneur des Bêtes Crystallines. Si l’on suit logiquement le déroulement de l’histoire, il n’est donc pas finalement pas si étonnant de retrouver ces stèles dans un contexte non-Egyptien si l’on prend en compte les diverses invasions méditérranéennes subies par l’Egypte par le passé. Dans 5D’s, les choses deviennent de plus en plus floues avec les lignes de Nazca et les Esprits de la Terre Immortels Jibakushin, avec lesquels on découvre un nouveau type de sceau pour contenir les monstres de Duel. Mais qu’en est-il des cartes des Dieux Polaires Æsir dont on assiste à la découverte sous la forme même de carte? Des cartes de jeu divines envoyées sur terre sous cette forme serait un complet EPIC FAIL pour la série qui malgré ses habitudes abracadabrantes s’est tout de même créée sa propre forme de cohérence: une carte reste une carte. Après une possible disparition définitive de Pegasus, qui est donc responsable de la création physique des cartes de Magic & Wizards aujourd’hui? Les Dieux Polaires auraient donc été cachés de nombreuses années auparavant? Espérons seulement que YGO ne finisse par se perdre définitivement dans la cohérence souvent fragile de son récit. Et avec l’arrivée prochaine de ZEXAL, il-y-a de quoi avoir peur…

GAME OVER

Now it's your turn!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s