TUTTI QUANTI. Nous sommes en reconstruction, et cela prend du temps.

Articles tagués “YGO!GeneX

COSPA x YGO – Pinched Strap: Attack on Duellist!

Pinched straps
Au milieu du ras-de-marée de nouveaux produits dérivés par le japonais Cospa, voici les pinched rubber straps/keychains, une nouvelle collection de porte-clés des héros de la série de Duel Monsters à Zexal dans une version chibi deformed comme si vous les saisissiez avec une main de géant. En version strap pour téléphone ou porte-clés, retrouvez Yami-yugi, Kaiba et la Black Magician Girl de Duel Monsters, Judai, Hane Kuribo et Manjoume de GX, Yusei et Jack de 5D’s, et enfin Yuma, Shark et Kaito de Zexal. C’est original, c’est fun, et ils ont tous l’air grognon ou dans l’embarra.

Capturez les votre sur Hobby Link Japan ou AmiAmi entre 570¥ (4€) avant qu’ils n’aient tous pris la fuite!


CARD Feature | Le Génie du Pot de Cupidité

Alors comme ça vous pensiez que nous avions clôs le chapitre des Génies des Mille et Une Nuits? Si la série de cartes du Pot de Cupidité est celle qui illustre le plus pertinemment L’histoire du pêcheur et du génie, c’est la faute encore une fois à la localisation Trading Card Game, ayant sauvagement renommée la créature pour une tout autre nature, que cette face de troll n’avait pas trouvée sa place dans l’article consacré aux Mille et Une Nuits. Voici le retour des malheurs du pauvre pêcheur.

Ladies and Gentlemen, please make the way for our special guest :

Bon en fait je ne vais pas mentir j’avais complètement zappé le terrible Pot de Cupidité troll-face bodybuildé aux lèvres boursoufflées et son mini-string complètement bling bling. Pourtant, il s’agit bien du Génie et son pot les plus déclinés sous forme de cartes (avec même une figurine à venir par Kotobukiya!) . Car si le monstre est bien défini comme étant un génie dans la version OCG japonaise, c’est sous le nom d’avatar qu’il a trouvée sa place dans le jeu TCG pour le reste du monde… Rembobinons un peu tout ça…

La première fois que le nom du Pot de Cupidité a fait son apparence sur le blog, il s’agissait du billet consacré à la carte monstre Hino-Kagu-Tsuchi, l’une des rares cartes TCG à avoir subie une censure des formes d’attribus masculins trop proéminentes sur l’illustration, tout comme notre génie. Finalement, je devrais presque renommer cette série d’articles « une étude de la semi-nudité masculine et sa censure dans le jeu de cartes à jouer Yu-Gi-Oh! » …

Idée à réfléchir sérieusement.

(suite…)


One Thousand and One Arabian Nights

“…Le vizir, chargé de veiller à l’exécution des épouses du roi avait, on le sait, deux filles : l’aînée avait pour nom Shéhérazade, et la plus jeune Dounyazade. Shéhérazade avait lu des livres et des écrits de toutes sortes, allant jusqu’à étudier les ouvrages des Sages et les traités de médecine. Elle avait retenu en sa mémoire quantité de poèmes et de récits, elle avait appris les proverbes populaires, les sentences des philosophes, les maximes des rois. Elle ne se contentait pas en effet d’être intelligente et sage; il lui fallait encore être instruite et formée aux belles lettres. Quant aux livres qu’elle avait lus, il ne lui avait pas suffi de les parcourir : elle les avait tous étudiés avec soin.

Un jour, elle dit à son père :

-Ô père, je voudrais te faire part de mes pensées secrètes.

-Quelles sont-elles? demanda le vizir.

-Je veux que tu arranges mon mariage avec le roi Shâhriar : ou bien je grandirai dans l’estime de mes semblables en les délivrant du péril qui les menace, ou bien je mourrai et périrai sans espoir de salut, partageant le sort de celles qui sont mortes et ont péri avant moi.

(La Tisserande des Nuits, Les Mille et Une Nuits, tome un, R. Khawam, Editions Phébus, 1986)

(suite…)


Cover de JAM Project’s Borderline/Genkai Battle par KENN.

Ouch. 4 mois depuis le dernier article sur le blog, cela fait un sacré bout de temps. Même si la parution sur YGO CiRCUS a toujours été et restera définitivement sporadique au gré de ma passion pour Yu-Gi-Oh! et de mon temps, je n’aime pas l’idée de voir cette plateforme disparaître. Soyez-en donc certain, tout comme ma passion pour l’oeuvre de Takahashi sensei ne cessera jamais, ce blog survivra. Bref. 4 mois quand même, et magré tout bien peu de choses à se mettre sous la dent avant l’Automne. Yu-Gi-Oh! ZEXAL approche de sa fin de saison avec le combat Yuma VS Tron en hyper-espace et une seconde saison est annoncée pour Octobre.  Côté produits dérivés, TCG mis-à-part, notez que Kotobukiya revient avec une nouvelle édition PVC de Yami-Yugi pour Décembre en plus des PVC Seto Kaiba et re-run de la Black Magician Girl annoncées pour Septembre et Octobre aussi, et dont on reparle prochainement. Côté article mythologie, une mise à jour et un voyage au pays des Mille et Une Nuits pour bientôt… Restez connectés!

Aujourd’hui, je vous propose de tendre l’oreille pour un aperçu du premier Ending de la saison 1 de Yu-Gi-Oh! GX intitulé Borderline/Genkai Battle, à l’origine interprêté par le groupe nippon JAM Project, que l’animé-sphère connait bien, mais cette fois-ci revu par le fantastique KENN, aka notre Yuki Judai préféré! En un mot: perfection.

En consolation d’une version longue que nous n’auront jamais, voilà pour vos yeux un aperçu de KENN encore, sous la patte graphique de YU-PON, la fantastique artiste derrière le design des One Coin figures (entre autres) Yu-Gi-Oh! et Indiana Jones que vous avez pu découvrir sur le blog. Il s’agit d’une collaboration promo dont l’illustration a été sérigraphiée sur quelques produits dérivés. WE ❤ YUPON.


COSPA x YGO – T-Shirt Collection 2

(suite…)


DUEL ART 高橋和希 遊☆戯☆王 Art Book

"Card Games Prohibited Inside Restaurant! - Space Burger Manager"

Après de longues semaines d’attente, mon Saint Graal est enfin arrivé! Le premier ART BOOK par le talentueux Kazuki Takahashi! Composé d’illustrations couleurs datant de la pré-publication du manga original dans le Weekly Jump, mais aussi des quatres séries Yu-Gi-Oh! exposées sur le site en ligne du Studio Dice, des travaux illustrés encore jamais vus, des croquis préparatoires des personnages de l’ensemble de la saga, deux pas-à-pas de colorisation numérique par l’auteur, et une interview complète de l’artiste. Avec un somptueux design, ce beau livre est un must-have. Je suis vraiment enchanté de retrouver mes illustrations favorites dans une telle impression qualité. Comme je l’avais espéré, le livre contient la fameuse illustration de Mai Kujaku et Harpie Lady que Kaz avait réalisé pour la couverture du bunkoban Volume 8, ainsi que la magnifique version couleur de Horakhty dont la carte OCG a été créée pour l’occasion (dans le cadre d’une campagne promotionnelle réservée aux japonais). Mon coup de coeur, c’est l’illustration ci-dessus, mais j’en reparle après… Le livre se compose de 8 parties distinctes:

1 魔物-MONSTER- les artworks de cartes monstres revisités par Kaz, avec entre autres les quatres Dieux Egyptiens, les Magi Magi Magicians, et les artworks du pack 10th Anniversary.

2 未来-FUTURE- l’ensemble des héros principaux de la saga avec le nouveau style graphique que l’on connait à l’auteur depuis la création en ligne du site Studio Dice.

3 対偶-CONTRAPOSITION- que des illustrations du manga d’origine mettant en scène les différentes paires de personnages de la série: les doubles, Yugi et Katsuya, les frangins Kaiba et le duo des Black Magicians.

4 魂-SOUL- le 2nd chapitre dédié exclusivement à la série originale toujours dans le nouveau style graphique de Kaz, avec leur intégration dans une page récapitulative des différents ARC du manga.

5 記憶-MEMORY- reprend les illustrations récentes de l’auteur représentant les scènes phares qui sont marquées en mémoire de ceux qui ont lu le manga: du chapitre 1 au dernier.

6 原型-MODEL- il s’agit des croquis et esquisses préparatoires pour des illustrations couleurs, les figurines des dragons, ainsi que toutes les recherches de personnages des 4 séries.

7 起源-ORIGIN- les fabuleuses illustrations old-school de Yu-Gi-Oh! qui ont fait vitrine aux couvertures des chapitres des 38 volumes du manga. La patte graphique qui à fait un nom à Kazuki Takahashi.

8 創造-CREATION- des exemples de colorisations récentes, ses outils de travail, les illustrations commentées par le créateur et la fameuse interview. Fameuse, car les interviews de Kaz se font rares!

(suite…)


COSPA x YGO – Duel Academia Sportswear

Duel Academia sportswear

(suite…)


COSPA x YGO – T-Shirt Collection

(suite…)


The Easter Island! A Wild New Moai Appears!

Easter Island, c’est l’Île de Pâques, perdue dans le Pacifique à 2000 km de l’île la plus proche, et tenant son nom de sa découverte par hasard un dimanche de Pâques 1722, par l’explorateur néerlandais Jakob Roggeveen. Cette île, vous la connaissez tous par son folklore gravitant autour de ses vestiges mégalithiques héritages de la culture ethnique autochtone Rapanui, et plus particulièrement de ses 887 monolithes devenus des icones dans le monde entier, et encore aujourd’hui présent dans la culture visuelle moderne: les Moaï. Bien entendu, le titre plus haut est une annerie sans nom car non, même si certains jeux vidéo voudraient nous le faire croire, ces géants de pierre ne viennent pas de l’espace. Dommage, ça sonne tellement cool… [ATTENTION DUELLISTS! Mise à jour en fin d’article!]

fanartギオスとジム by 蟻 PIXIV id=282440

« Aucune nation ne combattra jamais pour l’honneur d’avoir exploré l’Île de Pâques, […] il n’y a pas d’autre île dans la mer qui offre moins de rafraîchissements et de commodités pour la navigation que celle-ci »

(suite…)


the game from India.

Raijinhai 雷神牌

Pavo Cristatus

Désigné comme oiseau national de l’Inde en 1963, qui mieux que le Paon peut ouvrir cet article dédié à la mythologie Indienne?

Car parmis les divinités dépeintes dans l’hindouismes, nombreuses sont celles auprès desquelles le Paon s’impose comme une icone emblématique. Que ce soit auprès de la déesse des arts et de l’intellect Sarasvatī सरस्वती, symbolisé par une plume sur le front du huitième avatar Krishna कृष्ण, faisant le coursier pour le dieu destructeur et régénérateur Shiva शिव, servant de monture à Kaumarī कौमारी l’une des déesses Matrikas, et surtout en tant que Vāhana (c’est à dire véhicule divin) de Kārttikeya aussi appelé Murugan मुरुगन. Ce dernier est le dieu de la guerre et de de la chasteté (ses temples sont interdits aux femmes) né du Gange, accompagné de son Paon (qui se dit Mayura en Sanskrit) dénommé Parvani, incarnation de la splendeur et la majesté, ayant la capacité de détruire les serpents avatars des démons Asura. Mais selon la légende, c’est d’abord à Indra इन्द्र  le roi des Devas que le Paon mâle doit sa robe pompeuse (Peacock étant le Paon mâle et Peahen la femelle en anglais, car nous ne faisons pas de différence de sexe dans la dénomination de la langue française), son plumage étant auparavant dépourvu de couleurs comme le sont les femelles. Lorsque qu’un jour il aperçu le démon Rāvana pourchassant Indra, l’animal déploya ses plumes pour que ce dernier puisse s’y cacher et ainsi éviter de vilaines blessures malgré sa puissance. Le démon passa alors sans rien remarquer, et Indra pour le remercier lui offrit une robe de plumes de couleurs par laquelle il pouvait désormais parader. Le Paon devint ainsi le herault du dieu Indra en annonçant l’orage de son cri perçant. Car en plus de son titre de souverain celeste, Indra est aussi la divinité de la foudre fendant le ciel…

(suite…)