TUTTI QUANTI. Nous sommes en reconstruction, et cela prend du temps.

Articles tagués “YGO!5D’s

COSPA x YGO – Pinched Strap: Attack on Duellist!

Pinched straps
Au milieu du ras-de-marée de nouveaux produits dérivés par le japonais Cospa, voici les pinched rubber straps/keychains, une nouvelle collection de porte-clés des héros de la série de Duel Monsters à Zexal dans une version chibi deformed comme si vous les saisissiez avec une main de géant. En version strap pour téléphone ou porte-clés, retrouvez Yami-yugi, Kaiba et la Black Magician Girl de Duel Monsters, Judai, Hane Kuribo et Manjoume de GX, Yusei et Jack de 5D’s, et enfin Yuma, Shark et Kaito de Zexal. C’est original, c’est fun, et ils ont tous l’air grognon ou dans l’embarra.

Capturez les votre sur Hobby Link Japan ou AmiAmi entre 570¥ (4€) avant qu’ils n’aient tous pris la fuite!


One Thousand and One Arabian Nights

“…Le vizir, chargé de veiller à l’exécution des épouses du roi avait, on le sait, deux filles : l’aînée avait pour nom Shéhérazade, et la plus jeune Dounyazade. Shéhérazade avait lu des livres et des écrits de toutes sortes, allant jusqu’à étudier les ouvrages des Sages et les traités de médecine. Elle avait retenu en sa mémoire quantité de poèmes et de récits, elle avait appris les proverbes populaires, les sentences des philosophes, les maximes des rois. Elle ne se contentait pas en effet d’être intelligente et sage; il lui fallait encore être instruite et formée aux belles lettres. Quant aux livres qu’elle avait lus, il ne lui avait pas suffi de les parcourir : elle les avait tous étudiés avec soin.

Un jour, elle dit à son père :

-Ô père, je voudrais te faire part de mes pensées secrètes.

-Quelles sont-elles? demanda le vizir.

-Je veux que tu arranges mon mariage avec le roi Shâhriar : ou bien je grandirai dans l’estime de mes semblables en les délivrant du péril qui les menace, ou bien je mourrai et périrai sans espoir de salut, partageant le sort de celles qui sont mortes et ont péri avant moi.

(La Tisserande des Nuits, Les Mille et Une Nuits, tome un, R. Khawam, Editions Phébus, 1986)

(suite…)


The Legendary Signer.

Quand l’animé 5D’s est arrivé à sa fin avec (plus ou moins) trente-six mille questions et frustrations (UGH. YUSEI.) en suspend, l’une des promesses que j’aurais sincèrement voulue voir un peu plus exploitée est la piste mythologique -principalement développée lors de la première moitiée de la série, mais progressivement abandonnée au profit de complots trans-temporels extraterrestres. Heureusement, la version manga toujours en cours continue de suivre son incursion dans ce qui aurait pu être une épique incursion mythologique dans la veine de Jojo’s Bizarre Adventure. Et pour ainsi débuter ce panorama mythologique pré-colombien, je vous propose un petit retour dans le temps: à l’épisode 111 de 5D’s, le départ à un mini Arc de trois épisodes localisé sur le site même au centre de notre histoire. les Lignes et géoglyphes de Nazca et de Pampas de Jumana…

Attention Duelists! Avant tout, et afin que ces informations soient accessibles, je pense qu’il est important de bien situer l’inspiration mythologique de l’animé Yu-Gi-Oh! 5D’s. C’est à dire principalement les cultures pré-colombiennes couvrant la cordillère des Andes, où se situe aujourd’hui notamment le Pérou, et où se sont succédées différentes civilisations. Nous citerons par par exemple la culture Moche (100-700 Ap.JC), la culture Nazca (200-800 Ap.JC) à qui l’on doit les fameuses lignes, où encore le prolifique Empire Inca (1438-1572) vers qui l’on se tournera principalement pour les figures mythologiques. Aussi, si certaines accolades ont déjà été faites au cours de la franchise Yu-Gi-Oh! , il faudra donc éviter toute méprise avec par exemple les cultures mésoaméricaines développées autour du Mexique, Maya (c. 2000 AV.JC – 250 Ap.JC) ou Aztèque (14ième – 16ième siècle). Aquì no Mexico. Comprendo?

(suite…)


DUEL ART 高橋和希 遊☆戯☆王 Art Book

"Card Games Prohibited Inside Restaurant! - Space Burger Manager"

Après de longues semaines d’attente, mon Saint Graal est enfin arrivé! Le premier ART BOOK par le talentueux Kazuki Takahashi! Composé d’illustrations couleurs datant de la pré-publication du manga original dans le Weekly Jump, mais aussi des quatres séries Yu-Gi-Oh! exposées sur le site en ligne du Studio Dice, des travaux illustrés encore jamais vus, des croquis préparatoires des personnages de l’ensemble de la saga, deux pas-à-pas de colorisation numérique par l’auteur, et une interview complète de l’artiste. Avec un somptueux design, ce beau livre est un must-have. Je suis vraiment enchanté de retrouver mes illustrations favorites dans une telle impression qualité. Comme je l’avais espéré, le livre contient la fameuse illustration de Mai Kujaku et Harpie Lady que Kaz avait réalisé pour la couverture du bunkoban Volume 8, ainsi que la magnifique version couleur de Horakhty dont la carte OCG a été créée pour l’occasion (dans le cadre d’une campagne promotionnelle réservée aux japonais). Mon coup de coeur, c’est l’illustration ci-dessus, mais j’en reparle après… Le livre se compose de 8 parties distinctes:

1 魔物-MONSTER- les artworks de cartes monstres revisités par Kaz, avec entre autres les quatres Dieux Egyptiens, les Magi Magi Magicians, et les artworks du pack 10th Anniversary.

2 未来-FUTURE- l’ensemble des héros principaux de la saga avec le nouveau style graphique que l’on connait à l’auteur depuis la création en ligne du site Studio Dice.

3 対偶-CONTRAPOSITION- que des illustrations du manga d’origine mettant en scène les différentes paires de personnages de la série: les doubles, Yugi et Katsuya, les frangins Kaiba et le duo des Black Magicians.

4 魂-SOUL- le 2nd chapitre dédié exclusivement à la série originale toujours dans le nouveau style graphique de Kaz, avec leur intégration dans une page récapitulative des différents ARC du manga.

5 記憶-MEMORY- reprend les illustrations récentes de l’auteur représentant les scènes phares qui sont marquées en mémoire de ceux qui ont lu le manga: du chapitre 1 au dernier.

6 原型-MODEL- il s’agit des croquis et esquisses préparatoires pour des illustrations couleurs, les figurines des dragons, ainsi que toutes les recherches de personnages des 4 séries.

7 起源-ORIGIN- les fabuleuses illustrations old-school de Yu-Gi-Oh! qui ont fait vitrine aux couvertures des chapitres des 38 volumes du manga. La patte graphique qui à fait un nom à Kazuki Takahashi.

8 創造-CREATION- des exemples de colorisations récentes, ses outils de travail, les illustrations commentées par le créateur et la fameuse interview. Fameuse, car les interviews de Kaz se font rares!

(suite…)


Goodbye Team 5D's. Farewell on the Road.

Je n’aurais jamais pensé être aussi triste de laisser s’achever la troisième partie de YGO cette semaine. J’ai l’impression que la TEAM 5D’s a filée sans faire de bruit, et pourtant le final double épisode 153+154, et en particulier le 154, aura vraiment été très très lourd émotionellement. Et si les fins des deux premiers chapitres de l’histoire YGO s’étaient aussi conclus dans l’émotion,  je ne sais pas pourquoi celui-ci me semble beaucoup plus lourd à passer. Dans YGO et après le passage de Atem dans l’au-delà, c’était plutôt un vent frais de nouveau départ pour Yugi, et le départ de Judai quittant ses amis à la fin de ses études pour découvrir le monde était fourmillant d’excitation; mais là, avec 5D’s, la notion de séparation me semble encore plus lourde. Peut-être est-ce car c’est une team concrète (Yugi et sa bande restent une famille prête à avancer à la fin de YGO; et Judai a toujours été un electron libre dans GX) qui prend ici des routes différentes pour chacun d’eux? Le final insiste en effet lourdement sur cette séparation, et le flash forward de début d’épisode annonce déjà que rien ne sera plus jamais comme auparavant. En tout cas, ça fait mal au coeur et nous rend vraiment mélancholique. Au revoir Team 5D’s…

Attention aux spoilers à partir de cette ligne…

(suite…)


dichotomie

L’une des particularités des plus étonantes quand on aborde le manga YGO pour la première fois, c’est bien le concept de la double personnalité. Non pas qu’un héros chétif qui se découvre un nouveau visage dès que la nuit tombe soit une nouveauté dans l’univers du manga, mais plutôt que c’est un groupe entier de paires d’âmes en un corps qui gravite autour du héros de la série. Entrant en scène au compte goute, les étranges personnages de YGO nous apparaissent d’abord comme un rassemblement de gentils garçons avec de légers troubles dissociatifs de l’identité

Yugi Muto, Bakura Ryo, et Malik Ishtar…

Rien de bien méchant… Ils sont juste un peu violents par moment…

fanart さよなら遊戯先生 by イラッ☆人 PIXIV id=71817
 

(suite…)