Bonds that will forever go beyond time.

KNOCK KNOCK, GEASS WHO’S THERE?

Je vous avais prévenu que je prendrais mon courage à deux mains pour réaliser une petite critique de la première quinzaine d’épisodes tout juste diffusée de YGO ZEXAL. Mais voyez-vous, j’ai bien faillit lâcher ce nouveau spin-off qui n’a résolument RIEN en commun des deux précédents, qui eux possédaient l’esprit Yu-Gi-Oh!, malgré l’absence de Kazuki Takahashi. Mais ZEXAL. Non, franchement, en un mot: TWIST sous acides. Avec le personnage principal le plus detestable jamais créé (j’exagère un poil.) après le trou duc’ en chef de Makoto Ito, Shin Yoshida a franchement réussi à devenir l’ennemi public numéro un du fandom YGO. Nice Boat dude.

Et pour vous tout de suite maintenant, voici les 15 premiers épisodes de ZEXAL condensés en un recap’ exclusif! Découvrez la joyeuse famille de Touma-kun, sa meilleur amie loli aguicheuse de 13 ans (ARGHMESYEUX), sa petite copine loli gothique catwoman de 13 ans (ARGHMESYEUX), un garçon obèse aux vêtements trop petits (ARGHMESYEUX), un rival anthropophage à tête de poulpe (ARGHMONCOEUR), et découvrez aussi le mystère de Heartland, les aventures d’un spermatozoide perdu dans l’espace, et ce que sont devenus les monstres des héros du passé (RIPDARKMAGICIAN). Cliquez-cliquez, c’est à voir en GRAND! Pendant ce temps, moi, je vais pleurer.

Mais enfin, mais qui est Shin Yoshida?

Celui qui est aujourd’hui le deuxième nom le plus important dans la franchise YGO, après Takahashi lui-même, est d’abord un scénariste et series composer tête de projet des très controversés ARC NOA et DOMA (que j’ai personnellement grave kiffés, soit dit en passant) de Duel Monsters. En ce qui concerne GX, il est derrière l’ARC autour de Fujiwara et Darkness. Encore une fois je suis très loin d’être un détracteur. En ce qui concerne 5D’s, l’ARC des Dark Signers lié au côté mythologique de la série reste le plus haut niveau du second spin-off animé. Ensuite le World Riding Duel Grand Prix traine trop en longueur, et l’Ark Craddle ben: timeless cosplay rules the world quoi. En clair, le travail de Shin Yoshida a toujours été questionable et d’avis partagés, mais un déclin progressif est incontestable, et lui remettre les clés de ZEXAL, ça a fait craquer le barrage. Non seulement il domine l’animé, mais il est aussi co-auteur scénariste sur le manga papier ZEXAL. Grave erreur du Studio Dice dont les mangas spin-off de l’oeuvre de Takahashi servent généralement de tremplin à l’équipe de l’auteur de YGO. Bref, le manga est mot pour mot un copié-collé exact (fillers en moins) de l’animé. Le côté vendeur de carte du spin-off YGO est cette-fois plus présent que jamais et entâche sacrément le produit.

Le gros problème de ZEXAL en général, c’est que c’est un foutoir sans nom entre la promotion intensive du jeu de carte de Konami et les tentatives de créer une histoire sans savoir réellement où aller. Bref, les fans de la première heure tournent le dos un à un, et on se retrouve avec un YGO reprenant l’erreur de GX, qui avait tenté le slice of life, et jettant à foison de gros jets de fanservice sortis de nul-part, donnant un produit inqualifiable entre le côté douteux de certaines images et la volontée claire de conquérir un nouveau public, une nouvelle jeune génération de joueurs qui ignorent même qu’à l’origine, les cartes ne sont qu’une partie de la série. BREF, ZEXAL, ça fait peur.

Yoshida est aussi un sacré putain de sexiste et un gros lolicon (KOTORI.). De même que là où Takahashi savait construire une sphére de personnages variés autour de son héros, Yoshida ne sait pas exploiter un personnage si celui n’est pas lui-même joueur de cartes, ainsi seuls les duellistes reçoivent l’attention là où Takahashi a su construire l’histoire d’Anzu ou de Otogi par exemple. La danse ou les dès, ça vend pas de cartes ça.

Bref, ZEXAL est trop tordu pour être pris au sérieux. Alors, vous allez me demander pourquoi je suis encore là?

Et bien c’est parce qu’il-y-a eut l’épisode 13. L’épisode d’introduction du sweet badass anti-héros manipulé par le gros méchant: Kaito Tenjo, et son petit frère psychopathe qui aime entendre les gens crier en mourant et que son frère veut sauver. Sinon, leurs deuxièmes noms sont Lelouch Lamperouge et Rollo. Ces deux drôles d’oiseaux sont devenus l’intêret central de ZEXAL à côté de Astral et sa dimension spaciale. Ah j’ai oublié! Kaito a même un Geass qui lui donne la capacité de manipuler le temps. C’est pas juste trop cool ça? Pour commencer ZEXAL, commencez donc par l’épisode 13. Voilà ma recommandation. DEATH!

L’authenticité de la scène suivante est assurée à 98% en comparaison au matériel original.

2 Réponses

  1. ChipsLight

    J’avais jamais remarquer la comparaison qu’on pouvait faire entre Lelouch/Rollo (fdp voleur de place de Nunnaly) et Kaito/Haruto, fallait vraiment y penser.

    Personnellement, je continue à regarder ZeXal uniquement pour les « duels trop stratégiques » et pour voir la suite avec Tron (c tro frè kom nom) et ses bros (putain Number 15 fait flipper).

    5D’s et les vrais cartes me manque (BG Jikaishin et tout).

    10/01/2012 à 0 h 03 min

  2. law T

    j’adore ton article et t’a raison sur certain points mais la série à son intérets avec les méchants III ,IV ,V et tron c’est pour ca que vais continuer à la regarder.

    12/04/2012 à 6 h 34 min

Now it's your turn!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s