TUTTI QUANTI. Nous sommes en reconstruction, et cela prend du temps.

« Mon pire cauchemard! On me vole la vedette! Noooon! » bing-crac-boom Pegasus!

« Je sais bien que le plus beau jour de votre vie est d’avoir enfin pu me rencontrer. huhuhu. » Pegasus J. Crawford signant un autographe.

A 13h25 sur la chaine tv Canal J, après plus d’un an d’attente, oui, j’ai enfin pu voir LE film que je désirais voir plus que tout! Yu-Gi-Oh! Réunis par le Temps, un condensé de PASSION épique sans limite! Laissez-moi reprendre mes esprits… L’attente valait-elle le coup? Et bien oui, sans aucune hésitation. Ma première crainte face à cette diffusion sur une chaine de jeunesse française était bien entendue la qualité du doublage, notre version française étant l’adaptation même de l’adaptation américaine par les maudits 4Kids. Le film s’inscrivant dans le déroulement de la série 5D’s (dont je ne porte pas franchement le doublage dans le coeur à côté de DM et GX), je m’attendais donc bien à en retrouver les même voix. Ce qui fut le cas. Et très franchement j’avoue ne plus tellement detester le cast, mis à part Rua et Ruka où c’est franchement peine perdue. C’était par contre assez dommage de ne pas retrouver les doubleurs d’origine de DM et GX, mais le tout était très correct pour le film. Mais comme vous le savez surement, la version diffusée au japon a été rallongée de 10 minutes suplémentaires lors de la diffusion US (c’est d’ailleurs cette version longue à laquelle nous avons droit), et il est assez étrange de noter que ces 10 minutes (faisant un panorama rappel de la saga) bénéficient d’encore un doublage différent de celui que je connaissais des versions tv de DM et GX… Si quelqu’un à des informations à ce sujet je suis preneur…

Pour ceux qui débarquent, voici mon résumé de l’histoire telle que je l’avais envisagée en vue des spoilers il-y-a un an de cela, du point de vue de Judai. Et voici la version validée après visionnage, et légèrement modifiée du point de vue de Yusei, que je vous propose aujourd’hui. Avouez que j’avais franchement bien capté le tout hein? Article garanti sans spoilers! Gotcha!

Son père, le scientifique Dr. Fudo responsable de la destruction de Domino City, l’a sauvé de l’explosion du Momentum en l’enfermant dans une capsule de survie. S’il est en vie aujourd’hui, Yusei Fudo doit encore vivre avec le sentiment de culpabilité que lui incombent les actes de son père. Et cela se manifeste par de récurents cauchemards, comme celui qui le reveille ce matin là, dans le garage où il vit désormais avec ses amis de la Team 5d’s. Alors qu’il sort prendre l’air et contempler la ville pour laquelle il s’est à son tour battu aux côtés des autres pactisants Signers, ce sont ses deux amis Jack et Crow qui l’embarquent pour une virée à moto D-Wheel pour lui changer les idées. Mais alors que les trois potes font la course, un étrange inconnu s’interpose et provoque Yusei en duel. Le temps de lui voler son précieux Stardust Dragon, l’inconnu prend la fuite en lui disant seulement qu’il compte bien changer l’Histoire…

Les trois amis à peine revenus au garage de l’horlogerie Popo Time, c’est Aki, Rua et Ruka qui débarquent à leur tour pour  leur signaler des évènements plus qu’étranges… Le passé commence à changer sous leur yeux, et le monstre As de Yusei, le Stardust, apparait dès lors dans les récits d’un évènnement dramatique censé s’être déroulés de nombreuses années auparavant, alors qu’il n’était pas censé exister à cette époque. C’est au beau milieu du St. Mark’s Square à Venise, qu’un certain Yuki Judai poursuit son voyage entrepris à la fin de ses études à la Duel Academia, suivant les rumeurs sur un nouveau puissant joueur dont le jeune homme et ses compagnons de voyage font la rencontre. Il s’agit de l’intrigant Paradox, en possession des cartes Cyber End Dragon et Rainbow Dragon que Judai connait bien, ainsi que du fameux Stardust Dragon… Interpellé, le garçon fait face à l’étrange homme masqué quand Yusei débarque alors du futur grâce aux pouvoirs du Crimson Dragon, laissant derrière lui Neo Domino City tombant en ruines… A peine le temps de faire connaissance, les deux jeunes hommes vont devoir faire alliance pour aller à la source même des motivations de Paradox qui vient de nouveau de prendre la fuite avec le Neos de Judai. Son but: la personne même à l’origine de la création de Magic and Wizards, Pegasus J. Crawford…

Tenant à éviter tout spoiler pour ceux qui n’auraient pas encore vu le film, voici mon impression hyper condensée de cet hommage mythique à la saga en dix points pour les dix ans de cet anniversaire de la série:

  1. J’ai abordé précédemment les 10 minutes suplémentaires rajoutées au passage par les US. Si la voix OFF fait très certainement de nombreuses erreurs dans la retranscription chronologique de l’histoire, on ne peut tout de même que saluer cette initiative qui prouve que les américains ne font pas que du caca avec YGO! 🙂
  2. « Arrête de t’exciter alors que tout ce qu’il veut c’est te tuer… » Yubel. En fait, cela faisait un moment que les mots « tuer » ou « mort » n’avaient pas été censurés dans YGO. Alors entendre des menaces de mort sortir de la bouche de Paradox, c’est étrangement jouissif. Vraiment tordu hein…
  3. L’animation de ce film est juste la plus aboutie de la série à ce jour. Takahiro KAGAMI 高浩 加々美 a vraiment fait un travail de maître. Jamais YGO n’a été aussi beau. Non mais regardez leurs mains! Oui les mains! La moitié de l’action dans un duel vient de la pioche après tout non? Du grand Kagami-sensei.
  4. Le SIN World et les monstres qui y évoluent sont vraiment fantastiques. C’est vraiment un plaisir de retrouver tout les grands Dragons de la série au centre du film, de voir comment chacun d’eux nous renvoit au souvenir de son propriétaire d’origine lors de leur apparition succéssive dans la main de Paradox. Emotion.
  5. J’en reviens au doublage pour un autre élément: l’écriture des dialogues. Je m’attendais à une catastrophe, mais le tout est en fait surprenamment frais, sombre, mais léger et drôle à la fois. Comment ne pas pouffer de rire face à la joie de vivre de Judai, ou quand Yugi s’exclame sérieusement à Paradox « Arrête de nous raconter ta vie« . Mais lol. La VF est une peu une parodie en elle-même non?
  6. « On va lui botter le train arrière! » Dark Magician Girl. Autre surprise de taille, c’est l’apparition du Dark Magician et de sa disciple la Dark Magician Girl, qui sont pour la première fois dotés de parole lors de leur invocation. Ils n’ont jamais parus aussi vivant! On croirait presque sentir les deux meilleurs amis de Atem, Mana et Mahado, se battre au côtés de Yami Yugi. Magique!
  7. Paradox: « OH NON! » Yugi/Judai/Yusei: »OH SI! » L’intéraction des trois héros est parfaitement exécutée et permet de lier les trois séries à la perfection. Voir l’admiration de Judai et Yusei pour le personnage historique qu’est Yugi fait chaud au coeur. Voir combien le caractère solitaire et nomade de Judai en à fait un héro méconnu à l’époque de Yusei ne touche pas moins.
  8. Paradox aussi est la vraie star du film. C’est un peu le quatrième héros avant Yuma, tant son histoire est dramatique. Vu comme une mauvaise personne par la YU-team, alors que les pièces de son histoire que nous connaissont via 5D’s en font un véritable martyr des aléas tranchant du destin. Un personnage vraiment délicat dans le fond. On ne l’oubliera pas.
  9. Pegasus remporte la palme du crève-l’écran. Si son histoire dans le film est censée être franchement inquiétante vu combien il est en danger, il est pourtant impossible de ne pas se fendre de rire à chaque moment où il est à l’écran. Plus vaniteux, plus egocentrique, au balayage de chevelure plus étincellant que jamais, chacun de ses mots dans le film est une anthologie. Guy, you’re like star desu.
  10. Enfin, je suis toujours autant excité à l’idée de voir Judai voyager. Ce mec a tellement grandit en moi. Dire qu’au début de GX  je le détestais sincèrement, et qu’il est aujourd’hui mon héros favori entre Yugi/Atem, Yusei et Yuma… Judai a trouvé sa drôle de petite famille globe-trotter avec son amant unisexe Yubel, Pharaoh et le fantôme de Daitokuji-sensei. Le voir entreprendre son voyage autour du monde à la fin de GX, en commençant par les plateaux du Colorado américain, m’avait sérré le coeur; et je crois bien que c’est parce que Judai EST le personnage qui me ressemble plus.

Pour en savoir plus sur la production du film, je vous redirige vers la page dédiée du site Animeland pas mal complète, en attendant la sortie DVD Pal Fr dès lundi prochain le 09 Mai 2011; et ce sera l’occasion d’un mini-test DVD avant un dossier complet sur l’histoire du personnage Paradox!

NOW IT’S YOUR TURN!

Now it's your turn!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s