Bonds that will forever go beyond time.

Goodbye Team 5D's. Farewell on the Road.

Je n’aurais jamais pensé être aussi triste de laisser s’achever la troisième partie de YGO cette semaine. J’ai l’impression que la TEAM 5D’s a filée sans faire de bruit, et pourtant le final double épisode 153+154, et en particulier le 154, aura vraiment été très très lourd émotionellement. Et si les fins des deux premiers chapitres de l’histoire YGO s’étaient aussi conclus dans l’émotion,  je ne sais pas pourquoi celui-ci me semble beaucoup plus lourd à passer. Dans YGO et après le passage de Atem dans l’au-delà, c’était plutôt un vent frais de nouveau départ pour Yugi, et le départ de Judai quittant ses amis à la fin de ses études pour découvrir le monde était fourmillant d’excitation; mais là, avec 5D’s, la notion de séparation me semble encore plus lourde. Peut-être est-ce car c’est une team concrète (Yugi et sa bande restent une famille prête à avancer à la fin de YGO; et Judai a toujours été un electron libre dans GX) qui prend ici des routes différentes pour chacun d’eux? Le final insiste en effet lourdement sur cette séparation, et le flash forward de début d’épisode annonce déjà que rien ne sera plus jamais comme auparavant. En tout cas, ça fait mal au coeur et nous rend vraiment mélancholique. Au revoir Team 5D’s…

Attention aux spoilers à partir de cette ligne…

Je ne vais pas faire de recap’ de l’épisode vu que ça ne sert pas à grand chose. Chacun l’a vécu différemment mais par contre… WHAT. THE. FUCK MAN?!

Raaah. Voici LE point négatif de l’épisode. YGO n’a jamais été aussi loin dans la mise en place d’une scène romantique, tout y est, tension palpable, Aki demande a Yusei de laisser la lumière éteinte, ils sont seuls et isolés seulement éclairés par la lumière de la lune perçant dans le garage, elle tente de lui dire qu’elle l’a toujours aimé mais se rétracte sur LE  mot, ils se rapprochent, les glandes lacrymales entrent en action, les visages de l’un et l’autre s’approchent et se reflètent dans les yeux de l’autre, Aki tend sa main, il la saisi de ses deux mains, elle pose sa seconde dessus, ils sont rapprochés, se regardent, c’est le LE moment et là………………… IL ATTEND ET NE FAIT RIEN, RIEN, RIEN, PAR JUPITER! Alors elle se retire et finit par prendre la fuite sur le discour de jeune vierge de base! Deception. Trahison. Il en avait pourtant autant envie. Il la voulait! C’était clair, mais il préfère laisser passer la situation. Déception. Déjà que la regression d’Aki de femme forte incontrolable à cheerleader du ridicule laissait un goût âmer, là le navire a sombré.

A côté de ça, les amours de Jack ATLAS resteront au point mort pour une carrière de KING par delà le monde, même si des trois femmes qui l’attendent à l’horizon, c’est à notre Carly adorée que reviendra probablement le coeur du KING ATLAS. Ils ont leur passé, ont déjà eut leur moment, leur relation n’est plus à prouver, mais devra pourtant attendre face à l’ambition de l’homme qui bat Chuck Norris et Seto Kaiba à la fois. ATLAS-sama, le monde est à toi. Les grumeaux quittent quant à eux la ville pour rejoindre leur parents (irresponsables, en vue de leur absence au cours de la série.) à Londre, où Rua deviendra un Rider de talent, qui remplacera plus tard Crow dans sa future Team de Rider pro afin que ce dernier vive enfin sa carrière solo. Ruka? La plus mature et adorable des plus jeunes héroines de YGO deviendra la plus belle des étudiantes de la capitale Anglaise, brisant les coeurs londoniens sur son passage. Et enfin Aki soignera les coeurs, littéralement cette fois, en devenant un brillant médecin ses études enfin achevées. Yusei a-t-il finit par l’embrasser? Et bien ça, personne ne le sait, mais on peut toujours l’espérer… Il est intêressant de voir que la dernière scène de Yusei se termine avec un dialogue avec Ushio, qui semble encore avoir pris quelques rides. Ushio, qui fut le premier antagoniste de la saga complète de YGO quand il fut l’élément déclencheur de la première manifestation d’Atem dans l’âme de Yugi, dans le premier chapitre du manga original. Et il se tient aux côté de Yusei pour faire le point avec lui sur ces liens qui font une vie, lors de ce derniers jours de 5D’s. Il est un peu le personnage avec qui tout à commencé, et qui témoigne aujourd’hui de la fin…

5D’s c’est enfin finit. On ne sait pas encore de quoi Yuma est capable avec ZEXAL, mais malheureusement pour lui, la barre est haute, très haute. Alors, serez-vous présent pour tourner la page vers le futur de la saga, ou décidez-vous de fermer le livre sur ce dernier chapitre? Dans tout les cas, nous n’oublierons certainement pas la Team 5D’s, alors merci à toute l’équipe derrière cet animé, NAS, merci aux seiyuu de nos héros, et merci kazuki Takahashi, encore une fois! Yusei continue son chemin sur papier avec la série manga, mais c’est une tout autre histoire…

TURN ENDO!

Now it's your turn!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s