Bonds that will forever go beyond time.

The Easter Island! A Wild New Moai Appears!

Easter Island, c’est l’Île de Pâques, perdue dans le Pacifique à 2000 km de l’île la plus proche, et tenant son nom de sa découverte par hasard un dimanche de Pâques 1722, par l’explorateur néerlandais Jakob Roggeveen. Cette île, vous la connaissez tous par son folklore gravitant autour de ses vestiges mégalithiques héritages de la culture ethnique autochtone Rapanui, et plus particulièrement de ses 887 monolithes devenus des icones dans le monde entier, et encore aujourd’hui présent dans la culture visuelle moderne: les Moaï. Bien entendu, le titre plus haut est une annerie sans nom car non, même si certains jeux vidéo voudraient nous le faire croire, ces géants de pierre ne viennent pas de l’espace. Dommage, ça sonne tellement cool… [ATTENTION DUELLISTS! Mise à jour en fin d’article!]

fanartギオスとジム by 蟻 PIXIV id=282440

« Aucune nation ne combattra jamais pour l’honneur d’avoir exploré l’Île de Pâques, […] il n’y a pas d’autre île dans la mer qui offre moins de rafraîchissements et de commodités pour la navigation que celle-ci »

Ehww. Et ça, c’est l’explorateur brittanique James Cook, l’inspiration de notre « Jim » James Crocodile Cook (en ce qui me concerne) préféré, qui s’en plaint dans son livre de bord lors de sa deuxième expédition sur l’île, en mars 1774. C’est le naturaliste Reinhold Forster, de cette même expédition par Cook, qui a dessiné les premiers croquis de ces fameux Moaï de sa vision romantique, qui ont alors lancé l’angouement pour ces icones de pierre à partir des salons. Et de ces mêmes salons à aujourd’hui, on retrouve encore ces Moaï sur nos cartes de Magic & Wizards adorées. La Pop culture dans toute sa splendeur. Peut-être êtes-vous déjà tombé sur la carte Moai Interceptor Cannons モアイげいげきほう dans un booster, présentant ces statues en pleine position d’attaque laser (!?)… Plutôt cool. Pourtant, non encore une fois, les Moaï ne sont probablement pas des armes extraterrestres fondues incognito sur notre petite planète bleue. Ce delire là, c’est au shoot them up japonais Gradius qu’on le doit, dans lequel les statues attaquent directement… des vaisseaux dans l’espace, quand ce n’est pas un goeland venu de l’espace appelé Johnny qui ne vous l’offre dans le jeu Animal Crossing (動物の森, Dōbutsu no Mori). Une seconde carte de Magic & Wizards représente ces grands monolithes même si elle n’en porte pas directement le nom, si ce n’est celui de l’île de Pâques même: The Statue of Easter Island イースター島のモアイ, un « monument de pierre de l’Île de Pâques crachant des rayons lasers en forme d’anneaux ». Aussi si ces deux cartes représentent effectivement bien toutes deux les grands Moaï, elle se complètent tout de même en mettant en scène deux types de formations distinctes des statues…

Il faut savoir que chaque tête géante n’est pas comme cela posée au sol, non. Certaines statues sont disposées sur une plateforme appelée Ahu, de pierre de taille variante selon le lieu de disposition. D’autres, parsemant les plaines, ne sont que les têtes visibles de nombreux corps gravés ensevelis par l’érosion au fil des années. Il existe différent type de Ahu et différents types de statues selon les lieux d’expositions des sculptures megalithique. Dans le cas de nos deux cartes de duel de monstres Magic & Wizards, la première fait partie de la composition des Ahu Akivi, tournés vers l’océan, et face à l’horizon du couché de soleil lors des équinoxes de Printemps et Automne. Les Moaï de ce premier artwork ont aussi la particularité d’être alignés, ce qui représente la composition de statues la plus courante, face à l’autre carte les présentant aléatoirement. Sur cette organisation sur plaine, les statues sont logiquement tournées vers le centre de l’île comme la majorité des monolithes, sauf l’exception vue plus précédement. Les deux artworks présentent aussi les sculptures dans un état proche de ce qu’il devait être dans leur état final après édification; c’est à dire des yeux blancs fait de coraux auquels manque tout le même l’iris rouge ou noir en pierre volcanique. Du tuf, c’est à dire roche volcanique dont ils sont quasiment tous conçu, à quelques exceptions près (du bois), à partir de la carrière du Rano Raraku: le volcan rouge à l’Est de l’île, dont les flancs sont aujourd’hui des plaines sur lesquelles trônent encore les Moaï inachevés, sans yeux ou couchés. Malgré cela, ces derniers Moaï font partie de l’imagerie la plus populaire des statues de l’île, faisant partie des rares à ne pas avoir été bousculés et abattus lors des guerres civiles de l’île.

Vous savez ce qui rend les Moaï encore plus cools? C’est qu’on ne sais même pas à quoi ils servent, si ce n’est qu’il s’inscrivent dans un héritage ancestrale de représentations Homme-Dieu Polynésiennes dénommées Tiki, généralement sculptés sur bois. Dans la mythologie Māori, Tiki est le premier homme arrivé sur terre. Dans le jeu Magic & Wizards, cette tradition Tiki trouve son équivalent avec la carte monstre Grand Tiki Elder 仮面呪術師カースド ・ ギュラ, décrit comme « un monstre masqué qui exerce la plus mortelle des malédictions ». Toujours dans cette tradition Māori, ce sorcier Chaman porte à son cou trois pendentifs en forme de masques dénommés Hei-Tiki, littéralement « Tiki pendu », auquels on accorde diverses croyances. Ces objets sont traditionnellement faits en Pounamu, une pierre de jade de Nouvelle Zélande, même s’ils ressemblent ici plus à de petits masques tribaux miniatures, comme ils peuvent l’être représenté dans les nombreuses cartes de l’édition TCG Spell of Mask / Masque d’Envoûtement —仮面の呪縛— éditées chez nous sous l’édition Labyrinth of Nightmare. Il existe aussi deux cartes pièges empruntant leur nom à la culture Tiki, et se rapprochant le plus de la conception traditionnelle des Hei-Tiki sculptés: il s’agit de Tiki Soul ソウル・オブ・スタチュー et Tiki Curse カース・オブ・スタチュー.

[MàJ 07/02/2012] Après bien des années, c’est Yu-Gi-Oh! Zexal qui rouvre le chapitre de l’île de Pâques avec une troisième manifestation des Moai! Joué par III (Three dit Suri) lors du Tag Duel avec IV face à Touma et Kaito lors de la première partie de ce Duel dans l’espace de l’épisode 42. OOPArts Moai 先史遺産 モアイ est un monstre à effet pas si différents des deux autres Moai précédents, si ce n’est qu’il fait partie de l’Archétype OOPArts 先史遺産: Out Of Place Artifacts, que l’on pourrait traduire par Artéfacts venant d’ailleurs. Similaire à l’exclusif de l’animé 5D’s Ancient Treasures, cet Archétype se compose de pièces archéologiques qui sont entrées dans la culture populaire. Vous savez, que les illuminés Spielberg et Lucas pensent extraterrestres, entre autres. Bref, entre les Photons de Kaito et le jeu de III et ses OOPArts, je vous le dit, Zexal se rapproche dangereusement de plus en plus d’Indiana Jones 4… Pour en revenir au Moai OOPArts, il est assez amusant de noter qu’il ne se compose que de la tête de la statue, comme si elle avait été séparé du corps, que l’on retrouve enseveli sur l’île de Pâques.

Alors? Au delà du côté culturel, on fait franchement difficilement plus cool qu’une statue Moaï crachant un rayon laser, n’est-ce pas? Oh! Et si cette culture vous intêresse… et bien je ne connais aucun autre manga qui en parle. Dommage.

BZZRH!

Une Réponse

  1. Deivos

    Tu fais vraiment un travail monstre!
    On va la faire cette communauté!

    Sinon, j’ai ces cartes là pour toi; comme promis 😉

    Turn endo.

    13/02/2011 à 1 h 59 min

Now it's your turn!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s